mercredi , 24 janvier 2018
Home » Blog » Drupal, Joomla et Xoops : Les Problèmes Communs

Drupal, Joomla et Xoops : Les Problèmes Communs

Toux ceux qui ont utilisé Drupal, Joomla, ou Xoops savent comment ces CMS sont puissants mais aussi qu’ils peuvent être frustrants. Mais la solution pour que ces plateformes puissent avoir plus de succès existe.

 

 

Pour nous ce sera l’une des articles qui sera les plus dures à écrire. Et comment ? Etant un fan des « open source » de longue date, on apprécie qu’il y ait plusieurs outils accessibles, et la plupart d’eux ont su surprendre de grandes entreprises. Internet est bien rempli de sites web crées avec des logiciel libres. Peu importe où vous pointez votre navigateur, il tombera sur des morceaux de codes open source. Cela est particulièrement vrai quand on jette un coup d’œil aux outils qui permettent aux entreprises de faire leurs travails. Serveurs Web, Serveurs Clouds, Gestion des Ressources Humaines, Gestion des Ressources Clients, et Système de Gestion de Contenu (CMS), et même les plateformes de création de blog qui utilisent le plus souvent des codes open source.

Cependant, il existe trois plateformes open source particulières qui sont là depuis pas mal de temps et qui ont fait de leur mieux pour améliorer la gestion de contenu. On parle là de Drupal, Joomla, et Xoops.

Au fil des ans, la rédaction a déployé chacun de ces outils dans de nombreuses occasions pour différents niveaux d’entreprises. Pourtant, ces dernières années, j’ai été chargé de moins en moins à utiliser ces trois outils particuliers, ce qui a capté mon attention. Dans de nombreux cas, WordPress ont pris leurs places. Même si cela semble être un pas en arrière, WordPress a évolué d’une simple plateforme de création de blog en un système de gestion de contenu à part entière (en partie grâce aux nombreux puissants plugins développés pour étendre l’ensemble des fonctionnalités de WordPress).

Mais ce n’est pas juste à cause de la montée des plugins de type CMS que plusieurs ont quitté Drupal/Joomla/Xoops pour WordPress (et d’autre outils similaires). Une autre raison est en fait devenue plus évidente : la facilité d’usage.

 

 

Publier du contenu sur WordPress est vraiment simple, et même si vous l’avez mis au point avec des plugins de e-commerce, ou de système de gestion de contenu, ou autres. La simplicité est au cœur de cette plateforme remarquable. Non seulement vous pouvez facilement afficher quelque chose sur un site web WordPress, mais aussi vous pouvez facilement gérer où vous allez l’afficher. Mettez-la dans la page principale, ou dans une page parente, ou dans un widget, à vous de choisir. Drupal, Joomla, ou Xoops, ne peuvent pas se vanter de pouvoir faire la même chose. En effet, afficher un élément de contenu sur Drupal, Joomla, ou Xoops va être un casse-tête frustrant qui va vous engourdir l’esprit.

Il faut que ça change.

Pourquoi se casser la tête ?

Quand il y a tellement de plateformes accessibles qui proposent assez de fonctionnalités, avec une facilité d’utilisation que Drupal, Joomla, et Xoops ne peuvent atteindre, on pourrait se demander pourquoi se casser la tête. Mais c’est là que ça se complique. Voyez-vous, les extensions de WordPress ont leurs limites, alors que Drupal, Joomla, et Xoops semblent souvent n’en avoir aucune. Ils offrent aussi la puissance et la flexibilité que WordPress ne possède pas. Vous pouvez vite modifier votre CMS à votre gout avec Drupal, Joomla, et Xoops. Avec WordPress, vous allez vous retrouver bloqué quelque part.

Mais est-ce important de pouvoir tout lancer dans votre système alors que vos utilisateurs ne seront même pas capables de comprendre ?

 

 

Il y a une bonne raison pour que WordPress soit le plus populaire de tous les outils CMS. D’après BuiltWith, plus de 17 millions de sites sont créés avec WordPress (17 289 521 plus exactement). Pour les autres, tels sont les chiffres :

  • Drupal : 733 274
  • Joomla : 2 486 271
  • Xoops : moins de 10 000

Et la « bonne raison » est ? La simplicité.

Si chacune de ces plateformes veulent se rapprocher de WordPress, la seule chose à faire est de rendre plus simple le processus d’affichage et de gestion de contenu. Il est à noter que dans les dernières versions de Joomla, on peut rapidement publier une partie d’un contenu, ce qui est une grande amélioration par rapport aux anciennes versions, mais aller au-delà d’afficher un simple contenu sur la première page vous sera un vrai problème. Si ces points sont pris en compte pour remodeler ces plateformes, avec les avantages supplémentaires que sont la puissance et la flexibilité qu’ils offrent, les résultats seraient énormes.

Les codes sources libres ne doivent pas être compliqués

Quand j’ai commencé à travailler avec un logiciel Open Source, il y avait un non-dit (ok, il a été souvent parlé et parlé) qu’est l’honneur d’utiliser un choix plus difficile. Vous avez dit « J’utilise Linux » en sous-entendant « Je suis meilleur que vous ». Bien que ce ne fût pas vraiment le cas, nous avons tous aimé penser que c’était vrai.

Et maintenant ? Linux est devenu plus facile à utiliser que n’importe quelle plateforme. Si cette plateforme phare de code source libre n’avait pas évolué vers une plateforme facile à utiliser, elle aurait déjà échoué depuis longtemps. La leçon est que les développeurs d’outils CMS de codes sources libres (oui, je parle de vous Drupal, Joomla, et Xoops) ont besoin de reconfigurer leurs plateformes pour que n’importe qui puisse facilement s’adapter avec. Est-ce-que cela veut dire que Drupal, Joomla et Xoops devraient être privés de leurs puissances et de leurs flexibilités ? Pas du tout. Vu ce qu’ils ont accompli, réinventer le CMS devrait être relativement facile à faire.

 

 

Imaginez Joomla avec l’interface glissable de jQuery qui permettrait aux utilisateurs autorisés (et aux administrateurs) de faire glisser et déposer des éléments d’interface pour créer une interface utilisateur 100% personnalisable pour le site. Maintenant, ajoutez la possibilité d’afficher rapidement du contenu dans l’un de ces éléments glissables, et vous aurez un outil à la fois puissant et simple d’utilisation.

Verdict de la Rédaction

Drupal, Joomla, et Xoops ont leurs places. Ils sont chacun (de leurs propres manières) de puissantes plateformes qui permettent à un webmaster bien formé de créer un site qui peut faire beaucoup, vraiment beaucoup de choses. Pour cela, on les respecte grandement. Et, dans les bonnes circonstances, on peut toujours déployer l’un de ces outils. Dans de mauvaises circonstances, ce même outil pourrait être source d’un long cauchemar pour les utilisateurs. Avec WordPress, ce ne sera pas un problème. Ces mauvaises circonstances sont devenues les normes, et pour cela, on utilise de plus en plus WordPress.

 

 

Si ces outils CMS de code source libre veulent vraiment, et vraiment prospérer ils devraient faire attention à la complexité de l’utilisation. Leurs caractéristiques de puissances sont à conserver, et plus de convivialités à ajouter.

Qu’en pensez-vous ? Drupal, Joomla, et Xoops sont-ils parfaits, les développeurs devraient-ils les rendre plus modernes et simples d’usage ?

Check Also

Les meilleurs langages de programmation à apprendre pour 2017

Nous sommes déjà dans le dernier trimestre de l’année alors pourquoi cette question, vous vous …